STAGE OCTOBRE 2018

 

L'automne est la saison idéale pour démarrer un potager lorsque l'on souhaite 
mettre en œuvre des pratiques de jardinage sur sol vivant et de non travail 
du sol.Nous vous apprenons tout ce qu'il faut savoir pour créer un potager 
produisant des légumes sains et nutritifs, fertilisé de manière naturelle et 
avec des ressources locales, en réduisant au maximum le travail de désherbage 
et detravail du sol, en produisant soi-même ses semences et ses plants et en 
économisant l'eau.
Alors si l'aventure vous tente, nous vous donnons rendez-vous sur notre lieu, 
à la ferme du Ménage, pour 5 jours passionnants de partage de 
connaissances et de savoir faire.

PRÉSENTATION DU STAGE EN PDF

Fiche d’inscription

Bulletin d’adhésion 2018

 

Organisation pratique :

 

Horaires : du lundi au vendredi de 9h30 à 17h

Les horaires pourront être modifiés selon le choix des stagiaires

Les repas sont pris sur place en partageant ce que chacun aura amené.

Les boissons sont offertes par Partager la Terre.

Un hébergement peut être proposé à proximité – contactez nous pour plus d’information.

Quelques jours avant le stage, nous vous enverrons un message avec des détails pratiques.

A la fin du stage, nous vous remettrons une attestation et dans les jours suivants, nous vous

enverrons tous les documents présentés pendant la semaine ainsi que des documents

complémentaires.

—————————————————————————————————–

Tarif : 350€

Pour des raisons légales (assurance), l’adhésion annuelle à l’association est obligatoire (10€)

—————————————————————————————————–

L’inscription est effective après réception de la fiche et lorsque le paiement a été effectué en

totalité.

En cas d’annulation du fait du stagiaire, un remboursement de 50 % des frais pédagogiques sera effectué si le

désistement a lieu plus de 20 jours avant le début du stage. Passé ce délai, aucun remboursement ne sera dû.

Le nombre de participants est limité à 15. Partager la Terre se réserve la possibilité d’annuler la session si le nombre

d’inscrits est insuffisant (5 personnes).

Dans ce cas, les sommes versées par le stagiaire seront intégralement remboursées, sans donner lieu à une

indemnisation supplémentaire.

Le coût ne doit pas être un obstacle, contacter nous au besoin pour trouver une solution. Il est possible de faire un

paiement échelonné (plusieurs chèques à encaissement différé, envoyés à l’inscription)

—————————————————————————————————–

 

 

 

 

 

 

789, route de Cogolin

RD98

Ferme du Ménage

83310 La Mole

Coordonnées GPS : 43.205161, 6.477080

E-mail :           partagerlaterre@gmail.com

Site internet : http://partager-la-terre.fr/

Page facebook

Téléphone :  06 25 49 59 71  ou   06 62 62 94 11


 

QUELQUES NOUVELLES DE L’AVANCEMENT DES TRAVAUX

Plantation d’arbres fruitiers

Nous avons planté un abricotier, un pêcher, un pommier, un poirier, un châtaignier, des cognassiers, des figuiers et un jujubier

– Démarrage du jardin sous forme de restanques (banquettes) après avoir tracer les lignes de niveau sur la pente en haut du jardin avec un appareil fabriqué maison.

Les plates bandes sont retenues par des écoins (planches avec écorce apparente).

                

D’autres type de culture ont commencées à être mises en place :

Des haricots le long de la clôture et une butte autofertile a été crée lors du stage d’avril. Elle constitue la première branche d’un futur mandala qui aura une forme de soleil à 8 branches.

 

– Plantation des pommes de terre

Après griffage de la terre avec le cheval, nous avons planté les pommes de terre sous une épaisse couche de broyat de déchets verts.

-Mise en place d’une clôture enterrée autour du jardin

Pour protéger le jardin des dégâts des sangliers, nous avons fait le choix de mettre en place un robuste grillage enterré, tout autour du jardin.

– Mise en place de l’irrigation

Le jardin va être irrigué avec l’eau d’une source et celle du puits par un réseau de goutte à goutte et de tuyau microporeux.

  

Aménagement d’une salle formation temporaire dans une ancienne grange

Après avoir évacué des m³ et des m³ de vieille paille, nous avons nettoyé et badigeonné à la chaux les murs et le sol d’une ancienne grange, créé une porte et une fenêtre provisoire en attendant des travaux plus conséquents.

Un bel escalier a été créé par un artisan de la Mole.

Ces travaux, ainsi que la création d’une toilette sèche et d’un point d’eau, nous ont permis d’accueillir une douzaine de stagiaires en avril.