Chantier participatif
sur la construction d’une serre bioclimatique

Campagne Lunounette
21 et 22 décembre 2013

INTRODUCTION

Nous envisageons de monter une serre bioclimatique avec les façades nord et ouest en terre/paille afin d’isoler de l’extérieur et de récupérer de la chaleur la nuit, grâce au phénomène d’inertie.
Nous avons récupéré en janvier 2013 des châssis verre et des éléments d’une structure en bois chez un horticulteur qui cessait son activité. Comme nous produisons nous-mêmes nos propres plants, l’objectif de cette récupération était de monter une serre sur l’exploitation qui servirait de pépinière pour nos semis. Lors du démontage, de nombreuses photos ont été prises, de nombreuses questions posées, mais nous avons choisi d’effectuer une formation afin de nous éclairer au maximum.
Nous avons donc les 3 et 4 décembre dernier participé à une formation proposée par Bio de Provence, en association avec l’ADEAR Vaucluse, sur le thème de l’auto-construction d’une serre solaire, animée par Sébastien DUTHERAGE, agronome et formateur en écocostruction auprès de l’Association pour la Promotion des Techniques Ecologiques (APTE). Les bases ont été présentées et quelques techniques expérimentées. Mais nous avons également appris que notre projet de serre bioclimatique allait devoir, pour l’instant, être en partie reporté et ce pour deux raisons :
Ce n’est la saison pour les murs terre/paille
Nous manquons de connaissance sur les torchis

 

LES BASES DE LA SERRE

1ère étape : le nivelage

Il faut un parpaing aggloméré sous chaque pilier. Mais le terrain ayant un bon dénivelé, il a fallu parfois décaisser, parfois surélever afin que l’ensemble soit de niveau.

2ème étape : l’appui de la structure

Nous avons enveloppées au ¾ des planches (de 20 cm de large) dans du plastique afin de les isoler de l’humidité qui pourrait remonter des parpaings. Nous les avons positionnées sur les parpaings, liées entre elles grâce à des plaques métalliques puis fixé cette base au sol à l’aide de piquets à frapper et de feuillard en aluminium.

LA STRUCTURE EN BOIS

1ère étape : effectuer un patron

2ème étape : montage des piliers et poutres

Chaque pilier est maintenu sur les planches par deux équerres.
Tous les piliers sont solidarisés entre eux par des planches (ces planches serviront également d’appui aux châssis).

Chaque poutre est maintenue :
au pilier sud par un écrou/boulon,
au pilier nord, en plus, un découpage a été fait afin que la poutre repose sur le pilier.

3ème étape : les piliers façades ouest et est

Une vue générale avant la pose des chevrons sur les poutres

INSTALLATION DES CHASSIS

1ère étape : montage de la façade sud et test pour la toiture

2ème étape : montage de la façade nord

3ème étape : montage des façades est et ouest

4ème étape : la toiture

Changement de programme : elle ne comportera pas un mais deux pans avec une faitière étanche au sommet.

LES SUITES A DONNER AU CHANTIER

1. l’étanchéité

Il faut que nous étanchéifions :
– le pan de toiture sud, entre le premier et le second châssis verre,
– les espaces entre les façades et la toiture,
– les angles entre les façades.

2. la porte

Il faut trouver et poser une porte à la serre. Nous devrons veiller à l’étanchéité de celle-ci.
Nous avons en tête une vieille porte-fenêtre entreposée à la maison et qui va, peut-être, pouvoir démarrer une nouvelle vie.

3. la pose d’un plastique au sol

Nous comptons poser une bâche noire au sol afin :
– de travailler « au propre »
– de s’éviter les travaux de désherbage
– de capter la chaleur

4. les murs terre/paille

Nous allons faire les formations sur les torchis prévu au printemps par l’APTE et espérons avoir le temps durant l’été de réaliser les façades nord et ouest de notre serre en terre/paille.

REMERCIEMENTS

Une belle pensée à tous ceux qui ont participé au démontage de la serre à Hyères et particulièrement à Matias ALLAVENA.

André HUBER et l’association « Partager la Terre », Alaric STEPHAN et Sébastien DUTHERAGE.
Merci à vous d’avoir donné un cadre à ce projet et les moyens pour le concrétiser.

Raymond, Dédé, Patrick, Chris, Nico, Flo, JP et Simon, nos valeureux compagnons de chantier
Merci pour le prêt de matériel, votre soutien moral, votre présence et votre bonne humeur, malgré la gadoue…